Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Présentation de l’unité

Présentation d’IMoPA

Historique :

L’UMR 7365 CNRS-UL en Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire (IMoPA) résulte de la fusion au 1er janvier 2013 de :

  • l'UMR 7214 AREMS (ARN-RNP, structure-fonction-maturation, Enzymologie Moléculaire et Structurale) CNRS (Institut des Sciences Biologiques du CNRS) - UL,
  • et de l'UMR 7561 PPIA (Physiopathologie, Pharmacologie et Ingénierie Articulaires) CNRS (Institut des Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes du CNRS) - UL.

Aujourd'hui, IMoPA constitue un pôle majeur en ingénierie moléculaire, cellulaire et thérapeutique reposant sur la complémentarité de leurs expertises scientifiques et technologiques (évaluation AERES vague C : AAA+A). Elle est également un élément structurant important du pôle scientifique Biologie - Médecine - Santé (BMS) de l’Université de Lorraine (UL).

Thèmes de recherche :

  • Biogenèse des ribosomes et assemblage des particules ribonucléoprotéiques (snoRNPs chez la levure et les vertébrés, snomiRNAs),
  • Transcription des séquences non codantes (épissage alternatif, ARN non codants), Ingénierie des ARNs et des RNPs (modification des résidus, méthodes de criblage),
  • Mécanismes de biosynthèse des glycosaminoglycannes (structure-fonction et régulation des glycosyltransférases par les substrats),
  • Rôle physiopathologique et potentialités thérapeutiques des glycosyltransférases, 
  • Enzymologie basée sur l’état d’oxydo-réduction du soufre (peroxyrédoxines, méthionine sulfoxyde réductases, 3- mercaptopyruvate sulfotransféréses),
  • Enzymologie moléculaire et structurale des polykétides synthases,
  • Rôle des adipokines dans la physiopathologie de l’arthrose,
  • Dérégulation du phénotype chondrocytaire liée à une minéralisation tissulaire anormale (balance PI/PPi, déficience en MGP),
  • Nouvelles approches anti-inflammatoires des maladies articulaires (galectine-3, PPARgamma),
  • Ingénierie cellulaire et tissulaire (cartilage, vaisseaux, différenciation des cellules souches mésenchymateuses),
  • Vectorisation articulaire (nanoparticules, électroporation),
  • Imagerie multi-échelle (TEP, imagerie de fluorescence, IRM articulaire).

Les équipes regroupées au Biopôle de l’Université de Lorraine à Nancy conduisent des recherches à plusieurs niveaux : biologiques en commençant par l’identification de molécules clés et les fines régulations moléculaires et cellulaires, jusqu’aux aspects tissulaires et thérapeutiques de différentes pathologies humaines.

L’objectif principal de ce regroupement est de réunir des compétences scientifiques de haut niveau dans les domaines de la biochimie et enzymologie, de la biologie des ARN, de la régulation de l’expression des gènes, des aspects cellulaires de l’inflammation et développement de biomatériaux. Les équipes du Biopôle travaillent principalement sur différents aspects liés à des pathologies de l’inflammation, sur les enzymes impliquées dans la régulation de la réponse au stress oxydant et sur le développement de biomatériaux pour la thérapie tissulaire du cartilage.