Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes > Équipe 5 Bioingénierie, Médecine Régénérative & Caractérisation Tissulaire

Présentation

par Astrid Pinzano - 31 mai

 

Responsables

 

·       Patrick MENU (PRCE)

·       Astrid PINZANO (CRCN CNRS)


Mots-clés :

 

Médecine régénérative, Ingénierie cellulaire à visée ostéo-articulaire ou vasculaire, ingénierie des tissus stratifiés (cartilage, os, vaisseaux, vessie), différenciation cellulaire, bio-impression 3D, imagerie ostéo-articulaire.

 


Thématiques de recherche

 

L’équipe 5 BioReMaTCh « Bio-engineering, Regenerative Medicine and Tissue Characterization » développe des stratégies de médecine régénérative en bio-ingénierie cellulaire par l’utilisation de cellules souches seules, et en bio-ingénierie tissulaire par le contrôle de leur différenciation (optimisation de la différenciation de cellules souches mésenchymateuses adultes ou périnatales) au sein de biomatériaux pour construire des substituts vasculaires, urologiques et ostéo-articulaires. Les cellules souches seules ou les substituts produits par ingénierie tissulaire et colonisés par des cellules fonctionnalisées, sont testés dans des modèles expérimentaux de lésions focales/diffuses du cartilage, ou de pontage artériel. L’équipe développe également de nouvelles approches de thérapie « cell-free » par l’utilisation de vésicules extracellulaires ou par vectorisation de substance pour le traitement des lésions arthrosiques. Grâce à la plateforme d’Imagerie et de Biophysique cellulaire (PTIBC) – qui développe des techniques d’analyse macroscopique de seconde harmonique (macro-SHG du réseau collagénique) et CARS, et en collaboration avec la plateforme de protéomique (UMS_2008 IBSLor) et les services d’imagerie du CHRU, l’équipe développe des outils diagnostiques multi-échelles, destinés à caractériser les substituts ostéo-cartilagineux et vasculaires avant leur implantation, ou d’analyser le sécrétome cellulaire. Après implantation chez l’animal, les tissus de réparation ostéo-articulaires et le devenir des cellules souches sont suivis par IRM haut champ ou IRM clinique, tandis que la perméabilité et la fonctionnalité des greffons vasculaires implantés sont évaluées par échographie Doppler. Enfin, sur le plan clinique, la pertinence de modalités d’acquisition innovante est évaluée dans la métrologie de l’arthrose.

Portfolio