Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Emplois et stages

Soigneur animalerie en CDD

Recrutement en CDD AJT, université de Lorraine, du 1er juin au 30 octobre 2018.

Identification du poste

Nature du recrutement : BOE

Corps : ADT

Branche d’Activité Professionnelle (BAP) : A

Emploi-type de rattachement : Soigneur-se

Catégorie : C

Numéro de poste : 06491F

Encadrement : ☐ OUI       ☒ NON

Présentation Générale

Description de la structure d’affectation :

Animalerie du Biopôle de l’Université de Lorraine, Campus biologie Santé

Description du poste :

Assurer l’hébergement et l’entretien des animaux (rongeurs dont lignées transgéniques) du Biopôle ainsi que la maintenance de leur environnement

Détail des missions et activités

Activités principales (déclinées par missions)

Mission 1 : Assurer l’hébergement et l’entretien des animaux du Biopôle et optimiser leur environnement

À ce titre l’agent doit :

- Assurer l’entretien des animaux (changement et lavage des cages, changement des litières, alimentation, abreuvement) et optimiser leur environnement (température, bruit, hygrométrie, éclairage)

- Surveiller l'état sanitaire des animaux et administrer les traitements nécessaires.

- Préparer les interventions chirurgicales, réaliser des mesures et assurer le suivi pré et post-opératoire.

- Collecter et mettre en forme les informations nécessaires à la bonne conduite de l'expérimentation : tenir un cahier de laboratoire, un cahier d'expérience, un registre des entrées/sorties).

- Savoir réaliser des mises à mort sur autorisation et dans le respect des règles d’éthique.

- Mettre en œuvre, en les adaptant, des protocoles expérimentaux, d'élevage ou de maintenance de lignées d'animaux (gestion des accouplements, surveillance gestation et sevrage en rapport avec les utilisateurs)

- Appliquer les règlementations et l’éthique (bien-être) liées aux activités d'expérimentation animales.

- Gérer les commandes, préparer et mettre à disposition le matériel d’élevage et d’expérimentation (approvisionnement en litière et aliments, stockage, distribution des cages, biberons).

- Entretenir et désinfecter les locaux.

- Contrôler l'état des lieux d'hébergement, le fonctionnement des appareillages et des équipements et remédier aux dysfonctionnements.

- Gérer informatiquement la stabulation et les reproductions en lien avec les utilisateurs.

- Procéder à l’évacuation des déchets en respectant les règles d’hygiène et sécurité.

Activités associées :

Adapter les protocoles et dispositifs expérimentaux aux besoins, en respectant les exigences éthiques.

Participer à des protocoles scientifiques ou industriels en respectant les bonnes pratiques de laboratoire (BPL)

Rédiger des comptes rendus électroniques réguliers et participer à la gestion informatique dédiée. (logiciel Pyrat).

Compétences liées au poste

Connaissances

- Savoir appliquer un traitement thérapeutique (traitement pré, per et post-opératoire).

- Savoir manipuler un animal (rat souris) et réaliser les principaux gestes qu'implique l'expérimentation aiguë et chronique (gavage, anesthésie, prélèvements sanguins et tissulaires post-mortem).

- Dépister une anomalie du comportement, de la locomotion (boiterie), voire une souffrance aiguë et réagir.

- Connaître et appliquer la règlementation en matière d'hygiène et sécurité.

- Être capable de gérer la reproduction d’une lignée de rongeurs en relation avec les utilisateurs.

- Habilitation à l'expérimentation animale de niveau 3 requise.

Compétences opérationnelles

- Rendre compte de son activité et travailler en équipe, sous l'égide du responsable du secteur animalerie.

- Rendre compte des dysfonctions au n+1 et aux utilisateurs des lignées.

- Interagir quotidiennement avec le n+1, et les expérimentateurs.

- Utiliser des produits anesthésiques et des médicaments. Désinfection gazeuse des locaux, autoclavage des cages et des biberons.

- Savoir utiliser des logiciels spécifiques à l’activité (étiquetage, stabulation, reproduction, génotype).

Compétences relationnelles

- Rigueur, fiabilité.

- Bon relationnel.

- Sens de l'organisation.

Astreintes et Conditions d’exercice

Nécessité d'adaptation aux contraintes de service et d'horaires. Possibilité de veille le Week-End.

Risque de morsures (rat souris), manipulation de médicaments, d’anesthésiques volatiles, de CO2, et de déchets biologiques. Désinfection et décontamination des locaux (pulvérisation). Manipulation d’autoclave.

Nécessité éventuelle d'adaptation aux exigences du travail en milieu confiné ou en zone protégée.

Conditions et contexte de travail

  • Périmètre du poste – Relations Fonctionnelles :

☒ Travail plutôt seul dans ses missions

☐ Travail plutôt en équipe

☐ Travail régulièrement au contact des usagers de l’animalerie

Partenaires internes fonctions, structures ou services (limités aux 3 principaux)

Liens avec d’autres postes ou services

Nature du lien (travail collaboratif et journalier / échange hebdomadaire/ mensuel, collaboration ponctuelle)

Chercheurs du Biopôle

Travail collaboratif

Autres enseignants-chercheurs du Campus

Travail collaboratif

  • Indemnités spécifiques liées à la fonction

Fonction reconnue par l’établissement comme ouvrant droit à la NBI : ☒ Oui    ☐ Non 

Si oui, précisez le nombre de points attribués à la fonction : 30 points actuellement (pour un ADT qui avait une grande expérience). Une réévaluation à 15 points serait possible.

 

IPAGE : ☐ Oui          ☐ Non 

Si oui, à quel titre :

Spécificités du poste, contraintes

  • Lieu de travail

Le site du Biopôle de Brabois est desservi par les transports en commun et dispose d’un parking avec places aménagées. Les locaux de travail sont situés au rez-de-chaussée d’un bâtiment récent répondant aux normes d’accessibilité.

  • Contraintes physiques

Le travail quotidien se caractérise par une station debout continue et prolongée et une certaine activité en hauteur liée au positionnement des cages. La semaine et rythmée notamment par le port de charge des sacs de nourriture et une répétition des gestes dans le lavage des 250 cages hebdomadaire supposant des flexions importantes.

  • Contraintes cognitives

Le poste s’intègre dans l’équipe animalerie composée d’une responsable et d’un collègue à mi-temps. Le soigneur s’insère plus largement dans le processus de recherche en lien avec les différents utilisateurs et participe par son action à la bonne santé des animaux. 

  • Environnement de travail

L’animalerie est soumise aux règles sanitaires et d’hygiène- sécurité impliquant le port de protections individuelles (masque et sur-vêtements). Les locaux sont exigus avec peu de lumière naturelle et sont marqués dans les lieux d’hébergements par une réelle présence olfactive.